Bienvenue en Cœur d’Ostrevent

Située à moins de 30 minutes de Douai, Lille et Valenciennes, la Communauté de Communes Cœur d'Ostrevent offre un cadre de vie privilégié et attractif où la nature règne en maître.

Des zones humides remarquables

Au Nord, la polychromie des paysages est exceptionnelle et les sites remarquables sont nombreux. Une incroyable mosaïque :

  • de forêts alluviales ou marécageuses telles que la forêt de Marchiennes, magnifique poumon vert de 800 hectares
  • de plans d’eau tels que le Lac des Argales à Rieulay et les Marais de Fenain et de Sonneville à Wandignies-Hamage,
  • de prairies telles que le Pré des Nonnettes à Marchiennes,
  • de roselières telles que celle des Fiantons à Pecquencourt,
  • de tourbières telles que celles de Vred et de Marchiennes,
  • sans oublier le canal de la Scarpe.

Autant de sites protégés et reconnus par le Département du Nord (Espaces naturels sensibles), le Parc naturel régional Scarpe-Escaut, l’Europe (Natura 2000) ou encore la communauté internationale (RAMSAR).

Les vestiges religieux de Wandignies-Hamage, Anchin et Marchiennes témoignent encore aujourd‘hui de l’activité des moines qui ont façonné dès le VIIème siècle ces paysages.

Un patrimoine minier exceptionnel

En se dirigeant vers le centre de Cœur d’Ostrevent, on découvre les caractéristiques minières du territoire. D’abord avec le terril des Argales à Rieulay, le plus grand du Nord-Pas-de-Calais avec ses 140 hectares d’emprise au sol. Avec sa plage de sable fin, ses activités nautiques et ses chemins de randonnée, le site, symbole d’une reconversion réussie, est aujourd’hui devenu un spot de pratique de sports de nature incontournable dans la région.

Puis, un peu plus loin, avec les cités minières de Pecquencourt, Montigny-en-Ostrevent, Somain et Masny inscrites au Patrimoine mondial de l’UNESCO, au cœur desquelles l’Office de Tourisme Intercommunal vous propose de vous guider.

De ce passé minier, il nous reste aussi un certain nombre de cavaliers (anciennes voies ferrées reliant les puits de mine entre eux) qu’il est possible de découvrir à pied ou en vélo. Citons le Cavalier d’Azincourt ou le Chemin des Galibots qui vous emmène du terril des Argales à celui de Germignies Nord ou de Sainte-Marie à Auberchicourt, l’un des terrils les plus riches de la région en termes de biodiversité.

On atteint le sud du territoire en franchissant la commune de Lewarde, située sur une crête boisée dominant le plateau agricole de l’Ostrevent. La Communauté de Communes y siège entre le bois et le Parc du Château qui attirent tout au long de l’année de nombreux promeneurs, à quelques centaines de mètres du Centre Historique Minier. Installé sur le site de l’ancienne fosse Delloye, celui-ci vous propose de revivre trois siècles d’exploitation du charbon. Il accueille plus de 150 000 visiteurs par an, ce qui fait de lui le premier musée français de la Mine !

En photos...

Découvrir le territoire